Chaque nouvelle promotion d’étudiants a le privilège d’être « parrainée » par un auteur de renom. Le parrain (ou la marraine) rencontre les étudiants de manière régulière au cours des trois années pour leur faire partager son expérience et l’évolution de son travail (productions en cours, campagne de lancement…).

Référent privilégié de la promotion d’étudiants jusqu’à leur sortie de l’école, il les conseille sur leurs productions personnelles et les aide dans leur parcours de jeune auteur potentiel.

Ainsi, chaque année, la prestigieuse galerie des parrains et marraines s’étoffe : 

Jean-Louis Mourier 2018 - 2021
Dessinateur

Jean-Louis Mourier grandit avec les grands classiques : Tintin, Astérix, Spirou… Il s’en démarque rapidement en pistant les pages de Rahan d’André Chéret dans Pif Gadget, celles de Victor de La Fuente dans l’anthologie « L’Histoire de la France en BD » ou encore les illustrations de Pierre Joubert dans les livres documentaires « La Vie Privée des Hommes ». Il découvre aussi le comics américain à travers les récits de Bernie Wrightson, Richard Corben et Jordi Bernet.
 
Diplômé des Arts Appliqués, il se lance dans la pratique de divers petits boulots dans l’imprimerie, pratique la copie de tableaux, mais la BD reste son domaine de prédilection. Touche-à-tout, le dessinateur maitrise indifféremment la peinture, l’encrage traditionnel comme les outils numériques.
 
À Marseille, il rencontre Christophe Arleston, scénariste fétiche des éditions Soleil, avec lequel sa première série en couleurs directes, « Les Feux d’Askell ». Depuis 1997, forts du succès d’une autre série d’Arleston mise en image par Didier Tarquin, ils développent ensemble un spin-off de Lanfeust de Troy : « Trolls de Troy ».
23 tomes enrichissent à ce jour le monde de Troy, c’est la plus longue série développée dans cet univers, avec le succès qu’on lui connait.
 

→ Pour avoir un large aperçu de sa bibliographie

Illustres parrains

- Patricia Lyfoung, marraine de la promotion 2016 - 2019
Scénariste, Dessinatrice, Coloriste, Illustratrice

Marraine 2016 de l’Académie, Patricia Lyfoung a suivi des études en animation aux Gobelins, et travaille quelques années dans l’animation avant de revenir à ce qu’elle préfère : la BD.

Très inspirée par des auteurs comme Rumiko Takahashi ou Misturu Adachi, elle cite aussi Marini, Yslaire ou Gibrat dans ses influences. C’est en regardant le dessin animé de Lady Oscar qu’est née sa passion pour les costumes et les histoires romantiques. C’est avec l’expérience qu’elle a acquis dans le dessin et avec l’aide et l’encouragement de ses proches qu’elle saute le pas et et conçois la série qui fera son succès : La Rose écarlate, dont 10 tomes sont aujourd’hui disponibles.

Auteure accomplie, elle scénariste aussi une série dérivée de son best-seller : La Rose écarlate – Missions

En 2016, elle accepte de parrainer la nouvelle promotion de l’Académie Brassart Delcourt

→ Pour voir son blog
→ Pour avoir un large aperçu de sa bibliographie et de son actualité

- Wilfrid Lupano, parrain de la promotion 2017 - 2020
Scénariste

Wilfrid Lupano est le premier parrain à n’être qu’exclusivement scénariste, il prend sous son aile la promotion 2017 de l’Académie.

Cet auteur aujourd’hui multiprimé commence sa carrière en 2001 et se fait remarquer dès 2004 avec la série Alim le Tanneur, en s’associant au talent de Virginie Augustin. Les titres s’enchainent jusqu’en 2012 où Le Singe de Hartlepool, qu’il signe avec Jérémie Moreau, vient porter son travail sur le devant de la scène en remportant le Prix des libraires de bande dessinée en 2013, qu’il décroche à nouveau l’année suivante avec le premier tome de son succès éditorial, Les Vieux fourneaux. En compagnie de son dessinateur Paul Cauuet, il collectionne consécutivement le Prix du Public Cultura au Festival d’Angoulême et le Prix de la BD Fnac en 2015.

Amateur du cinéma d’Audiard, Wilfrid Lupano est souvent remarqué pour la qualité de ses dialogues : il crée la surprise en 2014 en publiant avec Grégory Panaccione Un Océan d’amour, récit muet de 220 pages encensé par la critique et publié depuis dans près de 10 pays, dont la Russie et la Chine. 

→ Pour avoir un large aperçu de sa bibliographie et de son actualité

- Arthur De Pins, parrain de la promotion 2015 - 2018 Scénariste, dessinateur, réalisateur, animateur

Parrain de la seconde promotion de l’Académie, Arthur de Pins est un dessinateur et auteur de bande dessinée connu notamment pour les sensuelles petites nanas de sa série Péchés Mignons mêlant humour et érotisme.

Né en 1977, il termine les Arts-Déco vingt-trois ans plus tard après deux dernières années à étudier l’animation. Géraldine, son premier court-métrage, ayant obtenu un petit succès, il poursuivi avec l’Eau de Rose en 2003 et La Révolution des crabes en 2004.

Créateur poly-talentueux, Arthur travaille constamment à mi-chemin entre le monde de l’animation et du dessin.  DVD, film institutionnel, dessins animés, spots TV, presse, BD… Depuis 2002, il a travaillé sur des support et domaines très différents. 

Récemment, Arthur a réalisé le nouveau clip du groupe Skip The Use et continue sa série Zombillénium (Dupuis) et La Marche du crabe (Éditions Soleil).

→ Pour voir le clip de Skip The Use
→ Pour avoir un large aperçu de sa bibliographie et de son actualité
→ Ou sur son site
→ Et pour un coup d’œil sur l’ensemble de son travail

- Zep, parrain de la première promotion 2014 - 2017
Scénariste, Dessinateur, Coloriste.

La bibliographie du parrain de la première promotion de l’Académie a de quoi impressionner : issu du fanzinat, il fait ses armes dans Le Journal de Spirou et Fluide glacial et publie trois albums : Victor n’en rate pas uneLéon Coquillard et Kradok Amanite Bunker entre 1988 et 1991.
Il lance en 1992 le personnage de Titeuf.

L’immense succès obtenu avec Titeuf (près de 20 millions vendus et traduits en 25 langues) permet à Zep de tenter des paris plus audacieux, comme Le Guide du zizi sexuel, le magazine Tchô! dans lequel il parrainait – déjà – de jeunes auteurs qui seront ensuite édités dans Tchô! La collec’ ou la collection Happy, dans laquelle il aborde avec le même humour des sujets plus adultes.

Il obtient le grand prix de la ville d’Angoulême en 2004, une récompense prestigieuse, obtenue à l’âge exceptionnellement jeune de 37 ans ! Il succède ainsi à ses idoles, tel que Gotlib, Franquin, ou même Will Eisner et préside le festival en 2005… 

En 2010, un Globe de Cristal de la meilleure bande dessinée le récompense pour Happy Sex.
Son trait alterne entre la ligne claire des albums de Titeuf et des dessins plus relâchés, notamment des aquarelles comme dans ses carnets de voyage ou l’illustration du disque Chansons pour les pieds de Jean-Jacques Goldman.

→ Site internet
→ Son blog
→ Pour avoir un large aperçu de sa bibliographie et de son actualité